Comité fidélité Bernard Lemaire – Maurice Grandet

Origine

Bernard Lemaire et Maurice Grandet étaient deux havrais nés en 1920 et engagés dans l’Eglise. Ils eurent -entre autres- des responsabilités à la JOC. Ils étaient fiancés et avaient des projets d’avenir. Devenus inséparables dans la vie, ils le furent jusque dans la mort à Buchenwald les 11 et 12 octobre 1944, ils avaient 24 ans.

En 1943, un décret interdisait strictement tout mouvement d’action catholique français dans les camps de déportés en allemagne… Bernard et Maurice ont poursuivi leur apostolat et ont été dénoncés…

Ils ont été jusqu’au bout fidèles à la parole du Christ. Par eux, au milieu des souffrances, le Christ était présent. Là où il y avait la haine, ils mettaient l’Amour, là où était l’offense, ils mettaient le Pardon.

 

Voici un extrait de la lettre du Père Michel Quoist au Comité Fidélité Bernard Lemaire le 24 mai 1988 :

« …Ils sont partis en mission pour annoncer la Bonne Nouvelle -l’Evangile-parmi leurs frères déportés, malades, prisonniers, pauvres de tout. Revenus en permission, ils auraient pu rejoindre ceux qui choisissaient une autre façon de lutter contre l’oppression. Certains le leur conseillaient. Mais leurs compagnons les attendaient là-bas, et leur mission était tout autre. C’était celle de Jésus qu’ils continuaient de vivre et d’inscrire dans les tragiques méandres de l’histoire.Eux aussi, comme leur Seigneur, ils dérangeaient un « ordre établi », monstrueux. Ils prêchaient l’amour face à la haine. Ils furent trahis, arrêtés, jugés injustement, condamnés à l’agonie dans l’enfer de Buckenwald. Ils sont morts à cause de leurs frères, comme Lui, avec Lui. Martyrs.Désormais, ils sont Lumière pour nous. Non pas la lumière qui illumine la nuit du passé, mais celle qui éclaire la route du présent. C’est cette lumière qu’il fallait libérer des prisons de l’ombre pour que leur mort ne soit pas une mort pour rien. Jésus l’avait dit : « On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le lampadaire, afin qu’elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison »…Leur message : « Où était la HAINE, ils mettaient l’AMOUR, où était l’OFFENSE, ils mettaient le PARDON »

comité fidélité Bernard-Lemaire-Maurice-Grandet
1 rue abbé-Montier - 76610 Le Havre

Tel : 02 31 44 07 67