Actualités

Lutter contre la pédophilie

lundi 12 septembre 2016Diocèse

Notre évêque s’engage

 

Comme les évêques l’ont annoncé à l’issue de leur assemblée plénière le 18 mars, s’est constituée dans chaque diocèse ou au niveau de chaque province, une cellule d’accueil et d’écoute pour les victimes d’actes de pédophilie de la part de prêtres, de diacres, de religieux ou de laïcs en responsabilité ecclésiale.

Dès novembre 2000, les évêques de France affirmaient : « Ces actes de pédophilie, l’Église les condamne absolument. Les actes de pédophilie, actes sexuelles marqués par une forte inégalité sont profondément destructeurs. (…) Lorsque l’agresseur est un prêtre, il y a une double trahison ». Il était alors convenu que nous demandions aux prêtres qui ont commis des faits coupables de se dénoncer à la justice, et aux victimes ou à leur famille de porter plainte en cas de faits répréhensibles. Il faut réaffirmer la priorité de l’Église d’accueil et d’écoute des victimes et son engagement à collaborer avec la justice. Dans le prolongement de ces décisions, nous voulons que les victimes, compte tenu du profond traumatisme subi par de tels actes inadmissibles, puissent être accueillies, écoutées et accompagnées, étant sauve la totale autonomie de la procédure judiciaire engagée.

 

Au niveau National

La Conférence des évêques de France a mis en place pour les victimes, une adresse mail : rf.fe1603431956c@sem1603431956itciv1603431956edelo1603431956rap1603431956. Elle a aussi créé un site internet (Lutter contre la pédophilie), sur lequel sont répertoriés les contacts dans les diocèses de France. Comme l’explique Mgr. Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence des évêques de France, les évêques sont « déterminés à lutter contre ce mal, avec l’aide et la vigilance de tous, en Église et dans la société, pour le bien de tous et parce que notre foi nous y engage » comme explique.

 

Au niveau diocésain

Le diocèse du Havre a choisi de mettre en place une telle cellule au niveau du diocèse. Elle est opérationnelle depuis Septembre 2016. Elle est composée de quatre personnes : un psychologue, un juriste, un médecin spécialisé pour l’adolescence et un prêtre. Outre la rencontre avec l’évêque ou son représentant direct, il est souhaitable que chaque victime puisse entrer facilement en contact avec les personnes de cette cellule, dont voici l’adresse mail: rf.fe1603431956c.erv1603431956ahel-1603431956euqil1603431956ohtac1603431956@semi1603431956tciv.1603431956etuoc1603431956e1603431956. Il est toujours possible d’envoyer un courrier directement à l’évêque.