Actualités

Quel monde voulons-nous pour demain ?

vendredi 13 avril 2018Expression de l'évêque

L’Église a toujours été présente aux débats qui touchent, d’une façon ou d’une autre, à la dignité de la personne humaine. Elle tient à l’être aussi à l’occasion des États généraux de la bioéthique lancés le jeudi 18 janvier, et qui visent à cerner les attentes des Français, dans l’optique d’une révision de la législation prévue en fin d’année.

Ainsi, au nom de l’amour désintéressé de l’Église pour tout être humain, les évêques de France proposent aux catholiques, ainsi qu’à tous les hommes et femmes de bonne volonté, d’apporter leurs contributions par leurs réflexions et leurs témoignages. Je lance cet appel aux fidèles du diocèse du Havre afin que nous ne restions pas indifférents aux débats qui sont en cours. Nous venons de célébrer la Résurrection du Christ qui a révélé à l’humanité la victoire de la Vie sur la mort. Disciples du Ressuscité, nous sommes appelés à servir la Vie dans notre monde, en particulier là où elle est fragile et menacée.

Le Service diocésain de la pastorale de la santé, en plus de la formation qui fut organisée par Alliance vita,  prendra plusieurs initiatives dans les jours et les semaines qui viennent afin de proposer à celles et ceux qui le souhaitent, des espaces de formation et de réflexion. Au nom de notre foi au Christ, nous sommes appelés à devenir des « fabricants d’opinion publique » par l’entrée en dialogue sur les questions qui touchent à l’avenir de l’humain, sur les questions de la vie, de la justice sociale, de l’accueil des migrants, du développement solidaire international, du respect de notre planète … Il nous faut nous introduire dans ces débats « par la voie de l’argumentation rationnelle et […] réveiller les forces spirituelles, sans lesquelles la justice, qui requiert aussi des renoncements, ne peut s’affirmer ni se développer… l’engagement pour la justice, travaillant à l’ouverture de l’intelligence et de la volonté aux exigences du bien, intéresse profondément l’Église » (Benoît XVI, Deus caritas est n°28).

+ Jean-Luc BRUNIN

Évêque du Havre

Voici le texte de la déclaration du Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France qui nous aide à situer les enjeux essentiels de notre investissement dans la réflexion en vue de la révision des lois bioéthiques.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0