Actualités

Encyclique du Pape François : FRATELLI TUTTI. Un rêve à portée de nos mains

mercredi 21 octobre 2020Diocèse
Un rêve à portée de nos mains

Invitation à lire et à « recevoir » l’encyclique Fratelli Tutti

Message de Mgr Jean-Luc Brunin

S’appuyant sur la vie et le message de fraternité universelle de saint François d’Assise, se sentant encouragé par la publication du « Document sur la fraternité pour la paix et la coexistence commune » avec le Grand Iman Ahmad Al-Tayeb, le pape François nous offre une nouvelle encyclique sur la fraternité. Si l’exhortation apostolique Evangelii gaudium a été la proposition d’un nouveau paradigme pastoral et missionnaire, Fratelli tutti est la proposition d’un nouveau paradigme des relations entre les hommes et entre les peuples au temps de la mondialisation, fondé sur la fraternité et l’amitié sociale.

Un temps favorable

La publication de Fratelli tutti survient en un temps que je pense favorable à sa réception par les catholiques, mais aussi, comme le fut le cas pour l’encyclique Laudato si’, pour tous nos contemporains. Nous sommes effectivement plongés dans une crise profonde et multiforme, sanitaire, écologique, économique, sociale, politique et culturelle. Beaucoup s’interrogent sur « le monde d’après ». C’est précisément sur cela que porte la force prophétique de ce texte, dans la mesure où le prophétisme n’est pas prédiction du futur mais indication des choix et des postures pour aujourd’hui, susceptibles de garantir demain.

Un rêve qui nous tient en éveil

L’encyclique n’est pas un traité théologique sur l’amour fraternel, mais un chemin ouvert pour nous engager ensemble vers la fraternité. Nous savons qu’exprimer le désir d’une société se libérant de l’individualisme ou l’aspiration à une humanité réconciliée, pacifiée et unie, est souvent taxé de rêve chimérique par ceux qui prétendent détenir le sens du réel appréhendé de façon froide et technocratique. Le pape François en a bien conscience, pourtant il ne renonce pas à placer ce rêve à portée de nos mains. Il désigne ainsi une route pour que nous nous y engagions avec cœur. Refusant toute « guerre dialectique en imposant des doctrines », nous sommes appelés à « communiquer l’amour de Dieu » (n°4) en œuvrant partout pour une mondialisation de la fraternité. Le chantier immense, à la dimension d’un monde globalisé. Il devient un champ d’action pour les chrétiens au nom de leur foi, mais aussi pour tous les hommes et femmes de ce temps, au titre de leur appartenance à la « maison commune ». Il n’est plus temps de rêver, il y a urgence à faire vivre l’espérance qui nous vient du Christ au cœur de nos engagements et nos projets avec les autres. Fratelli tutti décline les dimensions de cette mission qui réclame de nous mobiliser. C’est un appel à adopter un radicalisme évangélique capable de réveiller notre torpeur croyante dans un monde qui a besoin de goûter au Salut en Christ, notre frère universel en humanité.

L’importance de ‘recevoir’ cette encyclique

Le texte de l’encyclique prolonge et approfondit la réflexion que je vous partageais dans la Lettre pastorale de juin dernier, « Déconfinés par l’Esprit de Pentecôte ». Je vous invitais alors à la réflexion et à l’action sur trois aspects de la mission : la vie de nos communautés ; l’attention aux nouvelles formes de pauvreté pour le service de la charité ; l’implication comme disciples du Christ dans les recherches de refondation de notre vivre ensemble social.

Une encyclique, comme tout texte magistériel, demande à être reçue. Cela signifie concrètement :

  1. accepter de réévaluer nos opinions et nos engagements à la lumière des analyses et des enseignements du pape François.
  2. travailler à intégrer pour nous-mêmes et à diffuser la réflexion et les invitations à l’action présentes dans l’encyclique du Saint-Père, chez les personnes de notre entourage qui partagent avec nous des engagements familiaux, professionnels, associatifs, culturels, éducatifs ou politiques.
  3. promouvoir le témoignage positif « d’un mode de vie selon l’Évangile» (n°1).
Des initiatives mobilisatrices

Prochainement, des propositions vous seront faites pour assurer cette réception dans le diocèse. Mais d’ores et déjà, n’hésitez pas à rassembler autour de vous des personnes intéressées pour travailler tel ou tel passage de Fratelli tutti. N’hésitez pas non plus à interpeller votre curé et les membres de l’Equipe d’Animation Paroissiale (EAP), les responsables des mouvements, des aumôneries ou des services, pour que s’organisent des rencontres autour de l’encyclique. C’est essentiel d’entrer en dialogue pour que se dessinent des pistes d’action.

Le pape François nous invite à sortir de la passivité et du déni pour n’être pas de ceux qui croient « qu’il ne s’agirait que d’assurer un meilleur fonctionnement de ce que nous faisions auparavant, ou que le seul message est que nous devrions améliorer les systèmes et les règles actuelles » (n° 7). Du neuf est à faire advenir au nom de l’Évangile.

Pensez à communiquer !

Dans le cadre de la démarche Synodos engagé dans notre diocèse, pensez à remonter la richesse de vos réflexions, de vos recherches et de vos initiatives. Stimulons-nous dans la mobilisation pour faire advenir une société fraternelle et faire croitre l’amitié sociale.

Transmettez le compte-rendu de vos échanges et initiatives par courrier postal à :

« Fratelli tutti »

22, rue Séry BP 1029

76061 Le Havre Cedex

ou par mail à : rf.fe1603448520c.erv1603448520ahel-1603448520euqil1603448520ohtac1603448520@noit1603448520acinu1603448520mmoc1603448520 ou rf.fe1603448520c.erv1603448520ahel-1603448520euqil1603448520ohtac1603448520@erva1603448520hudeh1603448520ceve1603448520

Bien cordialement.

+ Jean-Luc BRUNIN

Évêque du Havre

 

L’encyclique est disponible à la libraire Le Monde de Théo.