Actualités

Bénédiction de la pilotine «L’Hirondelle de la Manche»

mercredi 28 juin 2017Expression de l'évêque

Chers amis de la communauté du Pilotage du Havre, Madame Maylis de KERANGAL, la marraine choisie pour cette pilotine, Mesdames et Messieurs les responsables du Port, Mesdames et Messieurs représentant les autorités civiles et militaires,

Nous sommes heureux de prendre part à cet événement de la réception et de la bénédiction d’une nouvelle pilotine qui vient enrichir la flotte du pilotage du Havre. La pilotine « L’hirondelle de la Manche », avec ses équipages qui la conduisent et les personnels d’entretien, est un bel outil. En spécialistes, vous connaissez mieux que moi les caractéristiques techniques qui la rendent opérationnelle et sûre.

Permettez-moi d’évoquer ce qu’il m’apparaît de la signification de cette cérémonie qui nous rassemble aujourd’hui.

Une ville portuaire comme Le Havre est un espace où s’expérimente concrètement la mondialisation qui encourage et promeut la mobilité humaine. Mais la globalisation et les échanges qui lui sont nécessairement liés, demeurent un phénomène complexe. Elle  crée aussi de nouvelles barrières et de nouveaux défis que nos sociétés doivent relever.

La mer est un vecteur important pour donner une note résolument positive à une nouvelle ère de la mobilité humaine. Elle a vocation à unit des gens de tous les continents dans la fraternité, le dialogue et le commerce.

Je constate souvent que la culture des gens de la mer forgée par l’élan toujours renouvelé vers de vastes horizons, dénote souvent par son ouverture et son implication dans des échanges internationaux. Nous aurions intérêt à nous rendre attentifs à cette culture d’ouverture pour nos sociétés qui se laissent gagner trop souvent par la culture de l’enfermement et de la crainte.

La mer est un vecteur important pour donner une note résolument positive à une nouvelle ère de la mobilité humaine. Elle a vocation à unit des gens de tous les continents dans la fraternité, le dialogue et le commerce. Par définition, un phénomène de mouvement va, presque de façon incontrôlable, au-delà des limites habituellement tracées. Cela oblige à mettre l’accent sur la coopération et la solidarité au niveau international comme régional.

La pilotine « L’hirondelle de la Manche » est un instrument mis à disposition de l’équipe de pilotage du port du Havre, pour aller à la rencontre des navires qui entrent dans le port ou pour les accompagner lorsqu’ils le quittent. J’ai été impressionné, moi qui ne suis pas un homme de la mer, de la multiplicité des métiers sollicités pour que l’entrée des navires, leur accostage, leur déchargement puis leur sortie portuaire, puissent se dérouler de façon satisfaisante et sécurisée. Parmi toute communauté portuaire au service des échanges et du commerce, la place du pilotage m’apparaît symbolique de l’accueil. La pilotine « L’Hirondelle de la Manche » comme les autres pilotines, se portera à la rencontre des bateaux et de leur équipage pour assurer une aide technique à l’entrée dans le port comme à la sortie. C’est une profession de l’accueil, un accueil actif qui ne se réduit pas à une simple réception mais qui aide à entrer, à rejoindre le quai puis à sortir pour reprendre la mer. Vous, les pilotes, êtes le premier accueil des navires et surtout des équipages qui viennent au Havre. Vous vous portez à leur rencontre et les accompagner jusqu’à la sortie. Votre profession, au-delà des compétences techniques, est dotée d’une forte plus-value humaine. 

C’est une profession de l’accueil, un accueil actif qui ne se réduit pas à une simple réception mais qui aide à entrer, à rejoindre le quai puis à sortir pour reprendre la mer. Votre profession, au-delà des compétences techniques, est dotée d’une forte plus-value humaine.

En réfléchissant à votre profession, je pensais à cette notion d’hospitalité et d’accueil qui sont éminemment évangéliques. Nous pouvons entendre comme un écho la parole du Christ qui affirme : « J’étais un marin au long cours, en escale au Havre, et vous m’avez visité ».

Permettez-moi aussi de vous proposer quelques versets de la lettre que l’apôtre Paul écrit aux chrétiens de Rome pour éclairer leur conduite. L’accueil et l’hospitalité sont des attitudes inspirés l’amour qui vient de Dieu :

« Selon la grâce que Dieu nous a accordée, nous avons reçu des dons qui sont différents. Si c’est le don de prophétie, que ce soit à proportion du message confié ; si c’est le don de servir, que l’on serve ; si l’on est fait pour enseigner, que l’on enseigne ; pour réconforter, que l’on réconforte. Celui qui donne, qu’il soit généreux ; celui qui dirige, qu’il soit empressé ; celui qui pratique la miséricorde, qu’il ait le sourire. Que votre amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien.

Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres… ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve, soyez assidus à la prière. Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, pratiquez l’hospitalité avec empressement… Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes ».

+ Mgr Jean-Luc Brunin

Evêque du Havre

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0