Les donations et les legs

Un soutien pour l’Église de demain

L’Église est habilitée à recevoir des legs, des donations et des contrats d’assurance-vie par la voie de l’association diocésaine. Ces dons et legs  sont totalement exonérés de droits de mutation.

Léguer à l’Église catholique, c’est lui donner les moyens matériels de poursuivre sa mission d’évangélisation, d’éducation et de prière, d’assurer l’entretien, la réparation et la construction de lieux de rassemblement…

Les legs
Les donations
L'assurance-vie
Don ISF
Partenariat d’Entreprises
Que fait l’Eglise de ces dons ?

Le denier, les quêtes et casuels ainsi que les offrandes de messes financent la vie des paroisses et des prêtres, d’accompagner les jeunes et les adultes dans l’approfondissement de leur foi, de former les séminaristes, les prêtres de demain, la rémunération des laïcs salariés et d’assurer l’entretien des bâtiments.

Les dons et legs financent les divers programmes de formation des prêtres, séminaristes et laïcs, ainsi que les travaux de réparation importants,  la construction des lieux de rassemblement : églises, locaux paroissiaux, maisons pastorales, équipements pour les jeunes, aumôneries, séminaires, maisons de retraite pour les prêtres âgés…

Ils sont donc essentiels pour la vie matérielle de l’Église et pour pouvoir développer de nouveaux projets.

Quel contrôle ?

Conformément au droit de l’Église, le diocèse dispose d’un Conseil des Affaires Économiques, constitué d’experts laïcs indépendants. Cette instance est garante de la bonne utilisation des fonds et contrôle l’exécution du budget. De même, les comptes du diocèse sont certifiés par le cabinet KPMG, commissaire aux comptes.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0