Actualités

Homélie de la Messe Chrismale 2017

jeudi 13 avril 2017Expression de l'évêque

Homélie de Mgr Jean-Luc Brunin

Frères et sœurs, au cours de cette messe, nous allons bénir l’huile des malades, l’huile des catéchumènes, et consacrer le Saint-Chrême. Ce soir, nous faisons mémoire du moment essentiel où le Seigneur nous a consacrés par l’onction et remplis de sa force pour que, comme Jésus, nous allions annoncer l’Évangile du Royaume. Une fois encore, le Christ nous rassemble en communauté diocésaine pour nous mettre en état de mission. Notre responsabilité commune demeure celle que le Christ nous confie : annoncer une année de bienfaits de la part du Seigneur, attester auprès des pauvres qu’ils peuvent compter dans l’Église mais aussi dans la société, et même participer à sa transformation ; annoncer aux captifs et aux opprimés qu’ils peuvent être libérés de ce qui les entrave. Oui, frères et sœurs, il dépend de nous et de nos communautés de proclamer : « cette parole est accomplie, dans nos vies, dans le monde ». L’année de bienfaits accordée par le Seigneur, c’est aujourd’hui. Car la Miséricorde de Dieu est permanente, toujours actuelle.

Notre mission doit pouvoir se vivre à la dimension réelle de la prédication du Christ. Dans son exhortation apostolique, La Joie de l’Évangile, qu’il présente comme le discours programmatique de son pontificat, le pape François nous le rappelle :

« En lisant les Écritures, il apparaît clairement que la proposition de l’Évangile ne consiste pas seulement en une relation personnelle avec Dieu. Et notre réponse d’amour ne devrait pas s’entendre non plus comme une simple somme de petits gestes personnels en faveur de quelque individu dans le besoin, ce qui pourrait constituer une sorte de “charité à la carte”, une suite d’actions tendant seulement à tranquilliser notre conscience. La proposition est le Royaume de Dieu (Luc 4, 43) ; il s’agit d’aimer Dieu qui règne dans le monde. Dans la mesure où il réussira à régner parmi nous, la vie sociale sera un espace de fraternité, de justice, de paix, de dignité pour tous. Donc, aussi bien l’annonce que l’expérience chrétienne tendent à provoquer des conséquences sociales ». 

Nos communautés chrétiennes, composées de fidèles qui ont reçu l’onction de l’Esprit, sont appelées à être des signes d’Évangile insérés dans l’espace social de tous, en vue de rendre effective et désirable la vie du Royaume. L’évangile de ce soir nous conduit à évaluer la qualité ecclésiale et missionnaire de nos communautés réparties sur le territoire de notre diocèse. 

 

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0