Service des vocations

Prier  Discerner ma vocation  Monastère invisible

 

Fête Saint Pierre Saint Paul 29 juin 2018

Evangile de Jean 21, 15-19

Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »

Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »

Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, pour la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? » Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »

Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »

Pour aller plus loin : Commentaire de François Cassingena-Trevedy, moine de Ligugé, sur l’Evangile


C’est quoi, ma vocation ?

(Voici 6 clés remises aux participants du rassemblement des jeunes à Notre Dame de Gravenchon pour les Rameaux 2018)

  • Apprendre à me connaître pour repérer : c’est quoi pour moi l’essentiel ? Ce que j’aime ? Ce que je désire ? Notre vocation correspond toujours, à la base, à ce que nous portons en nous – même si elle va nous entraîner plus loin

  • M’ouvrir à des adultes de confiance qui ont déjà fait des choix

  • Confronter les désirs et les rêves au réel : est-ce que je suis vraiment comme je l’imagine ? est-ce que ce métier, ce mode de vie, est vraiment comme je l’imagine ?

  • M’appuyer très fortement sur le Seigneur, sur la prière, la Bible, les sacrements, et sur toutes les autres médiations qu’Il met dans ma vie (personnes, événements…), en apprenant à repérer Sa présence, à discerner Ses signes

  • Apprendre à faire des choix sans être paralysé par la peur de me tromper : nous avons le droit de nous tromper – et le devoir de le reconnaître quand nous nous en apercevons

  • Accepter que cela prenne du temps…

(Rédigé par Sœur Marthe-Bénédicte, Carmel du Havre)